Véhicules et matériels

La répartition des moyens automobiles du SDIS et l’équipement-type des unités d’intervention sont conditionnées par le schéma départemental d'analyse et de couverture des risques (SDACR). En effet, le SDACR permet d’appréhender les risques sur un département et de proposer une couverture opérationnelle adéquate.

Le nombre relativement restreint d’engins en service au sein du SDIS est le résultat d’une politique déclinée selon trois grands principes :

  1. réduction du parc roulant par la réforme d’engins vétustes en double ou en triple emploi dans certains centres de secours ;
  2. Emploi de cellules amovibles chargées à la demande sur un camion porteur ;
  3. Développement d’engins polyvalents multifonctions, types «Fourgon-pompe tonne secours routiers» (FPTSR) ou «camion citerne rural» (CCR).

Le parc matériel roulant du SDIS est ainsi constitué d’environ 120 engins automobiles et remorquables. Le renouvellement du parc est le fruit d’un investissement important afin d’apporter un outil efficace aux sapeurs-pompiers et par conséquent une réponse opérationnelle adéquate à la population.
Chaque véhicule, en fonction de sa catégorie, dispose de matériels divers afin d’assurer les missions qui sont dévolues à son équipage : matériel médico-secouriste, tuyaux, matériel d'extinction, de désincarcération, d’élévation en hauteur, d’assistance, de sauvetage, de plongée, de détection…

CATÉGORIE ENGINS SIGLE Nb
Engins pour la lutte contre les incendies et le sauvetage Fourgon-Pompe Tonne et de Secours Routiers FPTSR 3
Fourgon Pompe Tonne FPT 4
 Camion Citerne Rural CCR 6
Moto-Pompe Remorquable MPR 6
Engins de secours aux victimes Véhicule Secours et Assistance aux Victimes VSAV 15
Véhicule Poste Médical Avancé VPMA 1
Véhicule Léger Médicalisé VLM 1
Echelles aériennes Échelle Pivotante de 30 mètres EP 30 3
Échelle Pivotante de 24 mètres EP 24 1
Engins d’appui en eau d’extinction Camion Citerne Grande Capacité CCGC 1
Cellule Citerne Incendie CeCI 1
Cellule Dévidoir à tuyaux CeDe 1
Engins de lutte contre les feux de végétation Camion Citerne Forestier Moyen CCFM 2
Camion Citerne Forestier Léger CCFL 4
Engins pour opérations diverses Véhicule Tout Usage VTU 10
Engins de secours aquatique et subaquatique Véhicule PLongeurs VPL 1
Embarcation de Reconnaissance et de Sauvetage ERS 5
Engins de secours en milieu périlleux et en montagne Véhicule d’Intervention en Milieu Périlleux VIMP 1
Engins pour risques spéciaux Véhicule d’Intervention sur Risques Technologiques VIRT 1
Cellule d’intervention sur Risques Technologiques CeRT 1
Cellule Citerne Emulseur Proportionneur CeEP 1
Véhicule Porte Cellule VPCe 2
Engins de commandement et de reconnaissance Poste de Commandement Mobile PCM 1
Véhicule Léger Commandement VLC 14
Véhicule de Liaison Hors Route VLHR 2
Engins de soutien Cellule de Soutien Opérationnel et de Sauvetage CeSOS 1

 

ENGINS POUR LA LUTTE CONTRE LES INCENDIES ET LE SAUVETAGE

Fourgon-pompe tonne et de secours routiers (FPTSR)

Engin polyvalent, le fourgon pompe tonne et de secours routiers permet à un centre de secours de réaliser des missions de lutte contre les feux urbains ou de réaliser la découpe de véhicules accidentés pour assurer le sauvetage de victimes incarcérées.

Équipage : 6 à 8 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Citernes de 3000 litres en eau, de 200 litres d’émulseur et de 60 litres de mouillant ;
- Pompe de 2000/15 ;
- Tuyaux, lances d’incendie, lance canon ;
- Moyens de sauvetage, de déblai, échelle à main ;
- Outils de désincarcération.

Fourgon-Pompe Tonne (FPT)
Le Fourgon-Pompe Tonne permet de lutter contre les incendies de toute nature : feux urbains, de fermes, de véhicules, feu de cheminée.

Équipage : 6 à 8 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Citernes de 3000 litres en eau, de 200 litres d’émulseur ;
- Pompe de 2000/15 ;
- Tuyaux, lances d’incendie ;
- Moyens de sauvetage, de déblai, échelle à main.

Camion Citerne Rural Moyen (CCRM)

Engin polyvalent, le CCRM remplace au fur et à mesure des investissements le traditionnel fourgon-pompe tonne (F.P.T). Grâce à son châssis tous chemins, il permet de réaliser des missions de lutte contre l’incendie dans des secteurs difficiles d’accès (fermes isolées, champs…) qui ne nécessitent pas la présence du camion citerne forestier.

Équipage : 6 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Citernes de 3060 litres en eau, de 220 litres d’émulseur ;
- Pompe de 2000 l/min à 15 bars ;
- Treuil ;
- Tuyaux, lances d’incendie ;
- Moyens de sauvetage, de déblai, échelle à main.

Ventilateur Grand Débit modèle EASY 4000 (VGD)
Une solution efficace de ventilation, refroidissement et extinction pour les grands volumes tels que les tunnels routiers, parcs de stationnement couvert et les bâtiments industriels.
Il est affecté au centre de secours de Delle.

  Débit de soufflage : 180 000 m3/h

Pulvérisation : 260 litres par min à 7 bars d'une portée de 40 m

Gaine de soufflage :

Débit: 72 000 m3/h
Longueur: 170 cm
Poids: 40 kg

Motopompe remorquable (MPR)

ENGINS DE SECOURS AUX VICTIMES

Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes (VSAV)

Le secours aux victimes reste l’activité majeure des services d’incendie et de secours. Le matériel médico-secouriste présent dans le véhicule permet d’apporter les secours nécessaires aux différentes victimes, ainsi que de procéder à son évacuation sous surveillance –médicalisée ou non- vers un centre hospitalier.

Équipage : 3 à 4 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Brancard ;
- Matériel médico-secouriste ;
- Défibrillateur automatisé externe ;
- Oxygène.

Véhicule Léger Médicalisé (VLM)

Il permet aux médecins et infirmiers du SDIS de se rendre avec le matériel médical nécessaire sur les interventions, soit pour porter secours à des victimes, soit pour assurer le soutien sanitaire des sapeurs-pompiers lorsqu’ils sont engagés sur une opération à risque particulier ou de longue durée.

Équipage : 1 à 2 sapeurs-pompiers

- Matériel médical,
- Matériel de soutien opérationnel.

Véhicule Poste Médical Avancé (VPMA)

Le véhicule « poste médical avancé » (VPMA) transporte un "hôpital" de campagne qui est utilisé pour soigner et conditionner avant leur évacuation sur un centre hospitalier de nombreuses victimes simultanées, sur le site même du sinistre. Il est par exemple engagé lors du déclenchement du PLAN ROUGE, ou encore à titre préventif lors d’une manifestation ou intervention à risques.


Équipage : 3 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Brancards, plans durs ;
- Oxygène ;
- Mallettes médicales ;
- Éclairage, moyens de chauffage.
Tente du PMA

 Échelles aériennes

Les échelles aériennes pivotantes, les fameuses « grandes échelles » dans le langage courant, ont pour mission :
- d’assurer les sauvetages aériens lors de sinistres ou des évacuations sanitaires spéciales ;
- de permettre l’attaque des incendies de bâtiments par le haut, en les dominant ;
- de faire des reconnaissances aériennes ;
- de récupérer des objets menaçants et de protéger les biens.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers dont un conducteur spécialiste de la manipulation de l’échelle aérienne et un chef d’agrès responsable du véhicule

- Nacelle ;
- Brancard ;
- Moyens d’éclairage et groupe électrogène ;
- Moyens de sauvetage ;
- Tuyaux et lances.

 

ENGINS D'APPUI EN EAU POUR L'EXTINCTION

Camion Citerne Grande Capacité (CCGC)

Dans les secteurs défavorisés en ressources hydrauliques (milieu rural, autoroute…), ce véhicule apporte un volume d’eau permettant aux véhicules de lutte contre l’incendie de disposer sur place d’une quantité d’eau supérieure pour mener à bien les missions d’extinction. Une fois sur place, il effectue des norias si nécessaire.
Ce véhicule dispose également d’une petite citerne d’émulseur polyvalent, permettant de lutter contre des feux d’hydrocarbures naissants.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers dont un chef d'agrès responsable du véhicule

- Citerne de 8000l en eau, de 480l en émulseur ;
- Pompe 2000/15 ;
- Tuyaux, lance canon.

 


Cellule Citerne Incendie (CeCI)

Cette cellule, chargée à la demande sur un camion porteur muni d’un bras hydraulique articulé, remplit les mêmes fonctions d’alimentation en eau que le camion citerne de grande capacité.
Elle ne transporte cependant pas d’émulseur.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers dans le véhicule porteur

- Citerne de 8000 litres en eau.

Cellule Dévidoir à tuyaux (CeDe)

Cette cellule, chargée à la demande sur un camion porteur muni d’un bras hydraulique articulé, remplit la même fonction qu’un camion dévidoir à tuyaux.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers dans le véhicule porteur

- 2000 m de tuyaux de 110 mm en écheveau ;
- Accessoires hydrauliques ;
- Une MPR 2000/15.

ENGINS DE LUTTE CONTRE LES FEUX DE VÉGÉTATION

Camion Citerne Forestier Moyen (CCFM)

Grâce à son châssis 4x4, ce véhicule permet de réaliser l’extinction des feux de végétation (broussailles, chaumes, zones boisées) dans des endroits difficiles d’accès, mais s’avère également très utile pour les interventions sur routes enneigées ou inondées.
Le Camion Citerne Forestier Moyen peut éventuellement servir de véhicule ravitailleur pour les véhicules de lutte contre les incendies (FPTSR, CCR, FPT).

Équipage : 4 sapeurs-pompiers dont un conducteur spécialiste de la conduite hors-chemin et un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Citerne de 2000 litres à 4000 litres ;
- Treuil ;
- Tuyaux, lances ;
- Petits matériels divers.

Camion Citerne Forestier Léger (CCFL)

Grâce à son châssis léger 4x4, ce véhicule permet de procéder à l’extinction des feux de végétation naissants (broussailles, chaumes, sous-bois) dans des endroits difficiles d’accès, mais s’avère également très utile lors des interventions sur routes enneigées ou inondées.
Le CCFL intervient en principe avec d’autres véhicules (CCFM, CCR).
Par ailleurs, son aménagement permet très rapidement de transformer ce véhicule en version « pick-up » pour transporter du matériel ou de la logistique lors d’autres interventions.

Équipage : 2 sapeurs-pompiers dont un conducteur spécialiste de la conduite hors-chemin et un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Citerne de 500 litres ;
- Treuil ;
- Tuyaux, lances ;
- Petits matériels divers.

ENGINS POUR OPÉRATIONS DIVERSES

Véhicule Tout Usage (VTU)

Ce type de camionnette spécialement aménagée permet aux sapeurs-pompiers de réaliser les interventions les plus variées : assèchement de locaux, déblocage d’ascenseurs avec des occupants, épuisement, protection des biens, bâchage, tronçonnage, destruction d’hyménoptères, assistance aux animaux ou capture, fuites de produits…
Les sapeurs-pompiers chargent généralement le matériel nécessaire en fonction du type d’intervention, ce dernier étant conditionné sous forme de lots en caisses portables.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers dont un chef d’agrès, responsable du véhicule

- Tronçonneuse et sa tenue de protection, échelle à main ;
- Tuyaux, Aspirateur à eau, pompe d’épuisement ;
- Matériel de nettoyage, absorbant ;
- Tenue de protection contre les destructions d’insectes.

Véhicule Air Respirable en tunnel (VAR)
Ce véhicule permet le transport des appareils respiratoires bi-bouteilles SCOTT, utilisés lors d'interventions en tunnel.
Il est affecté à Delle.

ENGINS DE SECOURS AQUATIQUE ET SUBAQUATIQUE

Véhicule Plongeurs (VPL)

Ce véhicule 4x4 permet aux plongeurs du groupe spécialisé d’intervention en milieu aquatique et subaquatique de s’équiper pendant le trajet jusqu’au lieu du sinistre, ainsi que d’accéder aux points d’eau situés hors voies carrossables.
Dans ce véhicule, qui tracte une embarcation de reconnaissance et de sauvetage (ERS), les sapeurs-pompiers disposent du matériel adéquat pour réaliser des interventions en eau profonde (-30 mètres) et sous glace en hiver.
Le VPL est utilisé lors de sauvetages aquatiques ou subaquatiques, de recherche de corps, d’opérations de protection de biens ou de l’environnement, ainsi que pour la pose de barrages flottants lors de pollutions.

Équipage : 2 à 3 plongeurs dont un responsable d’unité
- Matériel de plongée : bouteilles, combinaisons,
- Accessoires divers.

 

Embarcation de Reconnaissance et de Sauvetage (ERS)

Dévolue à l’intervention sur l’eau, cette embarcation permet de transporter des sauveteurs de surface, des plongeurs, ou encore d’évacuer des personnes lors d’inondations.
L'ERS est également utilisée dans la lutte contre les pollutions pour la pose des barrages flottants.

Équipage : 1 à 3 sapeurs-pompiers

 

ENGINS DE SECOURS EN MILIEU PÉRILLEUX ET EN MONTAGNE

Véhicule d’Intervention en Milieu Périlleux (VIMP)

Le véhicule permet de transporter les sapeurs-pompiers spécialistes du groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux et en montagne, avec à son bord le matériel nécessaire pour réaliser des progressions et des évacuations de personnes dans des lieux difficiles d’accès ou dangereux (édifices en hauteur, ravins et excavations, falaises…), ou encore pour sécuriser des édifices lorsque des éléments menacent d’en tomber.
Ce véhicule assure est également engagé sur les opérations de secours en montagne, sur le Ballon d’Alsace par exemple.

Équipage : 3 à 5 sapeurs-pompiers dont un chef d’unité responsable du détachement

- Matériels de sauvetage ;
- Cordes, brancards, baudriers ;
- Dispositifs de remontée de victime.

Unité légère de sauvetage (ULS)
La mission première de ce petit engin est de permettre des reconnaissances aussi bien sur routes que sur chemins forestiers ou de randonnées, sur tous types de terrain et par tous les temps (terre/rocaille, été /hiver, jour/nuit). Là où un 4x4 traditionnel ne peut accéder, l’ULS, quelque soit la difficulté, chemins difficiles, éloignés des routes, non carrossables, étroits ou en zones escarpées sans piste ni sentier, permet d'aborder une victime au plus vite. Et en cas d’extraction impossible par un moyen héliporté, elle permettra la prise en charge de la victime jusqu'à une voie carrossable pour son conditionnement et son transport par un VSAV.

Équipage: 2 sapeurs-pompiers et 1 victime allongée sur un brancard fixé sur l’ULS.

L’été est équipée de roues. L’hiver est équipée de chenilles, l'ULS est acheminée par une remorque tractée par une VLHR. 

 

Caractéristiques techniques  :
- moteur de 686 cm3 à essence sans plomb,
- 4 roues motrices avec différentiel sur roues avant.

ENGINS POUR RISQUES SPÉCIAUX

Véhicule d’Intervention sur Risques Technologiques/ Cellule d’intervention sur Risques Technologiques (VIRT/CeRT)

Les sapeurs-pompiers du groupe spécialisé « NRBC » sont engagés lors d’interventions mettant en cause des produits biologiques, chimiques ou radioactifs.

L’engagement opérationnel de ce groupe est réalisé avec deux véhicules, qui permettent de mener à bien les missions suivantes :
- assurer la protection individuelle des intervenants et la protection collective des populations ;
- secourir les personnes directement impliquées dans un accident mettant en cause des matières dangereuses ;
- baliser les zones contaminées ;
- arrêter, colmater les fuites de produits biologiques, toxiques, corrosifs ou inflammables ;
- éviter les infiltrations ou les écoulements de ces produits.

Équipage : 7 sapeurs-pompiers dont un responsable du détachement

- Matériels de détection, d’obturation, de récupération ;
- Barrages flottants : rivières, ruisseaux ;
- Tenues de protection contre les risques chimiques, radiologiques et biologiques.

Cellule Citerne Émulseur (CeEP)

Elle est utilisée contre les feux hydrocarbures et sinistres de grande envergure : dépôts pétroliers, camions ou wagons citernes, importants stockages de produits inflammables.

L’émulseur est mélangé en faible concentration (3 à 6%) à de l’eau et à l’air pour produire au final de la mousse. Cet agent extincteur sera déversé grâce à des lances spécifiques sur le foyer.
Cette citerne ne possède pas d’eau, elle sera associée en intervention aux engins d’appui en eau d’extinction (Cede ou CD)

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers

- Cuve de 5500 litres d’émulseur ;
- Dispositif permettant la régulation automatique de la fabrication de solution   moussante ;
- 2 Lances canons 2000l/min.

Véhicule Porte Cellule (VPCe)

Les sapeurs pompiers ont progressivement dû prendre en compte les évolutions des risques naturels et technologiques. Ils ont ainsi dû favoriser l’émergence d’engins capables de lutter contre des évènements autres que les secours à victimes, les incendies classiques et les accidents de la circulation.
Pour les équipements spéciaux ou d’appui les moins souvent utilisés, il a été décidé de les placer sur des « berces » ou « cellules » transportables sur intervention grâce à des engins porteurs (VPCE) munis d’un bras hydraulique articulé.
Ce procédé permet de couvrir les risques ayant des probabilités d’occurrence faibles, tout en réduisant le nombre de châssis à acquérir et entretenir.

Équipage : 2 à 3 sapeurs-pompiers

- Bras hydraulique articulé de 14 tonnes,
- Châssis 19 T routier ou 4*4.

ENGINS DE COMMANDEMENT ET DE RECONNAISSANCE

Véhicule Léger de Commandement (VLC)
Il permet à un officier « chef de groupe » de se rendre sur les lieux d’une intervention pour en assurer le commandement, et disposer d’un moyen de transmission avec le centre opérationnel.
Il dispose d’une rampe lumineuse et d’un balisage renforcé assurant une meilleure visibilité.
Le VLC peut également être utilisé au quotidien pour assurer les liaisons opérationnelles, techniques ou administratives.

Équipage : 1 sapeur-pompier

- Matériel pour assurer le commandement de l’intervention : tableaux, matériel de détection, plans, cartographie, portatif

 

 Poste de Commandement Mobile (PCM)

Ce véhicule de commandement est activé lors d’opérations importantes.
La gestion et la coordination opérationnelles de l’intervention sont assurées à partir de ce véhicule par l’officier Commandant les Opérations de Secours (COS) et son staff.
Le PCM dispose d’une cellule de travail et d’une cellule de transmissions permettant d’assurer :
- le raisonnement tactique et le commandement des intervenants ;
- l'information et la concertation avec les autres services concernés, le maire et/ou le préfet ;
- la mise en place d'un réseau tactique de transmission sur site ;
- les liaisons avec le centre opérationnel (CTA/CODIS) des sapeurs-pompiers implanté à l'Etat-major du corps.
Équipage :
-  2 sapeurs-pompiers ayant la fonction opérateur ;
-  3 officiers dont le commandant des opérations de secours.- Moyens de transmissions : Portatifs, postes, antennes ;
- Tableaux ;
- Moyens d’accueil des Autorités (maire, préfet) ;
- Plans des établissements répertoriés.

 Véhicule de Liaison Hors Route (VLHR)
Ce véhicule 4x4 est utilisé en intervention dans des zones difficiles d’accès, afin de réaliser des reconnaissances ou des missions de commandement, ainsi que du transport de personnel ou de matériel.

Équipage : 1 à 9 sapeurs-pompiers dont un conducteur spécialiste de la conduite hors-chemin

- Treuil.

 

 ENGINS DE SOUTIEN

Cellule de Soutien Opérationnel et de Sauvetage (CeSOS)
Cellule polyvalente par excellence, elle permet de transporter très rapidement du matériel d’appui nécessaire au bon déroulement d’interventions difficiles, de grande ampleur ou de longue durée.

Équipage : 2 à 3 sapeurs dans le véhicule porteur

- Bouteilles d’air comprimé respirable (sur feux ou présence de produits dangereux…) ;
- Matériel de manœuvre de force (sauvetage et désincarcération de victimes ensevelies ou prisonnières) ;
- Matériel d’étaiement ;
- Matériel de ventilation de locaux enfumés (pour évacuer des personnes ou lutter contre le sinistre) ;
- Matériel de pompage et d’épuisement d’eau ;
- Matériel de protection des biens ;
- Matériel nécessaire à l’éclairage du site d’intervention.